Press "Enter" to skip to content

Traiteur organisateur de réunion : les secrets pour réuissir professionnellement

L’exercice d’une profession demande toujours le suivi d’études particulières. Cette règle reste valable pour le métier de traiteur organisateur de réunion. Cette désignation en lui-même permet de comprendre que ses missions seront axés autour de deux grands thèmes : celui de traiteur et celui d’organisateur. Des missions toutes aussi importantes pour la maîtrise organisationnelle de la réunion à gérer. Pour pouvoir s’épanouir professionnellement, outre ses compétences théoriques, il doit suivre des formations en guise d’appui technique. Cela lui permettra par ailleurs à ffaire face plus aisément aux aléas du métier.

Devenir professionnel traiteur organisateur de réunion par le suivi d’une formation traiteur

Pour devenir un bon traiteur organisateur de réunion, il faut d’abord posséder toutes les compétences théoriques nécessaires. Ce savoir-faire spécifique est étroitement rattaché à la branche du traiteur événementiel. Ainsi, dans un premier temps, il faudra détenir des diplôme ou certificat. Dans ce cas, pour exercer, il faudrait être titulaire d’un CAP, un BEP ou un bac PRO.

Ensuite, la prochaine étape sera de s’initier à la concrétisation d’une organisation de séminaires. Pour acquérir les bonnes techniques, il est impératif de suivre une formation traiteur. Spécialement dédiée au métier de traiteur, ce moyen permettra également d’approfondir ses connaissances en gastronomie avec des cordons bleus, mais certifiés.

Cette formation est dispensée par une école de cuisine, une école hôtelière, un lycée professionnel ou un centre de formation des apprentis. Des séances théoriques et pratiques sont au programme, sans oublier les matières générales. Il y a des stages pratiques auxquels il faudra assister pour pouvoir se perfectionner lors des séminaires et réceptions. Ils concernent entre autres la restauration collective, traditionnelle et commerciale.

Exceller dans le métier de traiteur organisateur de réunion, il faut également avoir un diplôme d’État ou d’un certificat d’aptitude professionnelle en art culinaire.

Etre traiteur organisateur de réunion en pratique

Un traiteur organisateur de réunion peut posséder une société artisanale, créer une entreprise individuelle ou proposer des services de prestataires. Il s’agit d’un cuisinier qui est capable de s’occuper des préparations de mets culinaires semi-élaborés. Son champ de travail inclut la préparation de plats cuisinés prêts à être envoyés chez les charcutiers traiteurs.

Mais ce n’est pas tout, c’est un traiteur haut de gamme de l’événementiel. Cela est valable pour les cérémonies et évènements privés et professionnels. Pour cela, il faut maitriser le maximum de domaine. Il y a la pâtisserie, les apéritifs salés et sucrés, les plats chauds et froids ainsi que toutes sortes de produits spécifiques. Il doit également savoir :

 

  • Organiser une réception, des banquets et des buffets.
  • Servir des cocktails dinatoires pour un mariage.
  • Préparer des repas d’affaires et des plats d’anniversaires selon les thématiques des clients.

Après le suivi d’un stage d’accompagnement avec un maitre d’apprentissage(lors d’une formation qualifiante et professionnalisante), il peut s’attribuer avec succès les missions des maitres d’hôtel.

Se démarquer dans le secteur

Le secteur de la restauration et de l’organisation d’événementiel est en pleine croissance.  Les offres se multiplient et la concuurence commence à se faire sentir rude. Il faut alors savoir se démarquer dans les détails des prestations offertes pour être qualifié de professionnels et fidéliser ses clients par du haut de gamme. Ces derniers ont des attentes très exigeantes aurpès d’un traiteur organisateur de réunion car leur image dépend essentiellement de la qualité de sa prestation.  Aussi, ce traiteur doit avoir sous ses ailes une équipe de professionnels, donc hautement performante, à laquelle il apprendra comment choisir les produits alimentaires adéquats : des « produits de qualité » et des produits frais. Son professionnalisme se fera sentir dans les préparations préliminaires, les animations culinaires et le dressage de ses plats. Après le visuel, il devra être irréprochable en terme de cuisine. Même s’il est appelé à élaborer des repas gastronomiques en grande quantité, il doit pouvoir gérer chaque saveur dans les assiettes et assumer la réalisation de cuissons des entrées, des plats, et des desserts.

Derrière, il en doit pas oublier la gestion de stock et l’évaluation de tous les risques et mesures de prévention en cas d’imprévus.